Un cadre d'harmonisation des prix des produits organiques

Union Syndicale des Agriculteurs

(USA)

Le rapport de la réunion des membres du syndicat a Notse au Togo

Diffussion par la radio Lomé, de Kara et EDITogo (Togo-Press)

Notsè, 23 Août 2018 (ATOP)

L’Union Syndicale des Agriculteurs du Togo (USA-Togo) a tenu une d’échanges et de partage à l’intenion de ses membres, le mercredi 22 Août à LamboniCopé (chez le chef du quartier) situé à l’Ouest de la commune de Notsè.

Cette rencontre qui s’inscrit dans un cadre d’harmonisation des prix des produits agricoles a pour objectif de lutter contre les handicaps agricoles visant à améliorer les conditions de vie des agriculteurs à travers l’uniformisation des prix de vente des produits agricoles au plan national.

Au cours des échanges, les membres ont identifié certains handicaps qui minent la vente des produits agricoles. Il s’agit entre autres du vol des produits agricoles, (des animaux ou cereals) devenu récurent en milieux d’élevage, dans les maisons, champs ou marchés au moment d’achat et vente de ces produuts, de l’intimidation économique qui donne droit à l’acheteur ou revendeur de fixer le prix à sa convenance, de la vente de terrains devenu problème majeur pour le paysan car la recherche a démontré que tous les terrains cultivables sont commercialisés, ainsi que les mauvaises gestions de la transhumance et des subventions ou aides accordées par le gouvernement au monde agricole qui contribue à 40% du PIB et pourtant, les paysans ne bénéficient que de 0,25% de prêt bancaire et aide de l’État.

Pour y parvenir dans cette lutte contre ces fléaux, l’USA entend mener des actions concrètes pour aider les paysans à sortir de leur précarité à travers l’amélioration des infrastructures de services, l’orientation, l’accessibilité économique, l’intégration de services et l’accès aux soins de santé de qualité, la formation et l’encadrement du personnel et le renfoncement de la programmation pour prévenir les violences interprofessionnelles.

A cet effet, l’Union a procédé à l’harmonisation et à l’uniformisation des prix des céréales, des tubercules et volailles qui seront désormais adoptés sur toute l’étendue du territoire. Les céréales tels que le maïs, le haricot, le soja, le millet, le sorgho et arachnides tous d’une de mesure de 2,5kg seront vendus respectivement à 1000, 1500, 1000, 2000 et 2500 CFA. Les tubercules comme petites ignames vendues 3 pour 1000 CFA, les grosses, 3 à 2500 et un petit panier de patates douces livrées à 1000 CFA. Les volailles et les bêtes se vendent désormais à : une pintade à 3500 CFA, une poule à 2000 CFA, un coq à 3000 CFA, un canard à 7000 CFA et le couple pigeons a 4000 CFA, tandis que la chèvre sera vendue à 30.000 CFA, le mouton à 35000 CFA, un boeuf de 200 à 400.000f, un chien de 20 à 30000 CFAet enfin un porc de 20 à 40.000 CFA

Le président national de l’Union, Mr. NABE Kanfiegue a indiqué son syndicat a fixé ces prix conformément aux conclusions issues des échanges avec les producteurs et les enquêtes de terrain. Il a ajouté que l’USA est à la recherche des solutions idoines pour lutter effifament contre ces fléaux afin de permettre aux agriculteurs de vivre des fruits de leur labeur avant de lancer un appel aux autres organisations paysannes à appuyer l’Union dans cette lutte pour le bonheur de tous. ATOP/TM/TAL/TAL